Showing 81–100 of 138 results

  • Le code de vie du primitif (Tome 1)

    Au fil des deux cent cinquante-six entités qui constituent cette oeuvre, nous avons été nourris, questionnés, interpellés, amenés à comprendre le code de vie de nos ancêtres, nous avons été introduits à la sagesse africaine.
    L’auteur, à travers l’analyse des légendes et des aphorismes recueillis de l’oralité, nous a suggéré
    d’actualiser les anciennes valeurs sociales afin de les intégrer à notre quotidien. En ce monde où les repères se perdent, où les valeurs s’emmêlent, la présente oeuvre qui s’adresse à vous et à la postérité, vous invite à retrouver ce qui a du sens, à partir de vos racines propres, de vos souches culturelles et humaines pour être et bâtir la cité.

    10.000CFA
  • Les fables de ma mère

    Le crabe creuse la terre Sur la berge de la rivière

    Il met de la passion et du temps

     

    Dans son travail, il tombe sur Dieu

    Cet être qui écoute tous les vœux

    Il le voit faire des têtes

    De si minuscules et de si fortes

    Il lui demande une tête, le généreux

    Lui donne une tête pour combler son vœu

    Il retourne et voit la grenouille

    Qui le charma et lui demanda sans deuil

    Il lui remet, et revient voir Dieu

    Lui dit qu’il n’en a plus pour lui

    Il se retourne tout triste du puits

     

    On ne partage pas tout son or

    En attendant la clémence du sort

    On donne quand on en a pour soi

    La particularité, ici, ce sont des comptes traditionnels que l’auteur vêtu de son manteau de poète, met en musique et offre à pleines mains au lecteur qui pourra y puiser toute la sagesse ancestrale pour se sortir de certaines situations.

    4.000CFA
  • Le chant de la petite horloge

    Un service diplomatique dans un pays terroriste. Une petite horloge vient d’exploser. Dix personnes sont mortes. Les suivants sont atteints de la Phobie des choses qui traînent. Ils tentent de se rassurer qu’ils sont encore vivant. Mais le bruit de l’explosion les y empêche. La plaie sera ouverte le jour où ils tomberont sur un sac abandonné qui émet un tic tac suspect. Va-t-il exploser ? Que faire ? Les personnages s’agitent, se perdent en conjecture. Chacun cherche à s’évader, mais le dehors n’est pas mieux que l’intérieur. Cette pièce nous miroite l’état dépressif d’une société.

    Le chant de la petite horloge a remporté le Grand Prix littéraire dans la catégorie Théâtre en 2020.

    3.000CFA
  • Sitou et la rivière de la nudité

    <<Petit, il était si beau qu’on le prenait pour une fille. Il était beau, très beau, Sitou était vraiment beau…“Ce n’est rien, pensaient ses géniteurs. Avec le temps Sitou changera, sa vigueur s’affirmera ; Sitou s’affranchira de cette étrange féminité”  Erreur !!>>

    Ainsi se décrit Sitou, l’étrange et le stupéfiant personnage de ce recueil. Vous le découvrirez davantage en savourant les pages de l’ouvrage. Sitou et la rivière de la nudité, Grand prix littéraire du Bénin en 2019, catégorie Contes, est un recueil renfermant deux contes du Bénin d’inspiration endogène. Il est

    2.500CFA
  • Mon premier recueil

    Recueil de 21 poèmes écrit par DJOSSOU Princia Donatella Mignonna, une fillette-poétesse de 8 ans

    3.000CFA
  • Les Amours incurables

    Elle s’arrêta donc devant la porte des toilettes .Y accrocha son oreille gauche. Soufflement haletant. Des murmures féminin ou masculin? Rien n’était sur. Il fallait attendre. De cœur ferme .là .Devant la porte d’entrée. L’attention accrochée à la poignée. Encore dix minute. Peut être quinze. Les râlements reprirent de plus belles. Dessinant une courbe acoustiques insaisissable. Derrière la porte deux chairs s’offrait a une distraction inhabituel.

    3.000CFA
  • La danse des spectres

    Les spectres, ils sont ou ils ne sont pas, ils cherchent, ils se cherchent tels des fantômes voguant sur une belle nuit clairsèment des seuls battements de leurs compagnons rongeur génétiquement aillée. Leurs vies est une anomalie , une suite d’angoisse existentielles avec une lueur logée dans une sphère qui ose les éclairés.

    4.000CFA
  • Itinéraire d’un chercheur africain hors pair

    Les nombreuses publications d’Abiola Felix Iroko font de lui un chercheur hors pair . Ses domaines de prédilections se sont élargis avec le temps et l’expérience : la traite négrière et ses corollaires, l’organisation socio économiques et politiques des sociétés béninoises de la période précoloniale , le vaste domaine de l’histoire des mentalités sont des aspects de l’historiographie africaine auxquels s’est intéressée la belle plume de Felix Iroko. Ce livre est un hommage rendu à un grand historien béninois , à un érudit africain.

    5.000CFA
  • Œstrogènes

    Les œstrogènes sont des hormones féminines dont le rôle est d’induire le développement et le maintien des caractères sexuels secondaires chez la femme. Ce recueil reprend leur nom pour questionner la féminité, en rapport avec la problématique de la liberté.

    4.000CFA
  • Vers ma patrie

    Vers de ma patrie, de mes guerres lointaines qui étouffent rêves et convictions en soute reflets chimérique de mes espoirs en route dans le noir de la violence contemporaine.

    Passionné de littérature et particulièrement intéressé par les questions de leadership, l’auteur est aussi formateur sur plusieurs thématiques sociétales et a à son actif la réalisation de plusieurs projets dans le domaine social et humanitaire. Il est marié et père de famille. Vers de ma patrie, son premier livre est certainement l’une des meilleures preuves de la rare sensibilité qui est la sienne vis-à-vis de son pays et de son histoire.

     

     

    3.500CFA
  • Le Vrai visage

    Titre du livre : Le vrai visage

    Le mariage n’est ni un objectif ni une fin en soi, mais c’est plutôt une étape dans l’existence de deux êtres. Il n’est jamais un océan tranquille. De ce fait, il exige de rester attentif, de continuer ou de renouveler quotidiennement le don de soi à l’autre.

    2.500CFA
  • Une aile commune chue

    THEÄTRE

    Devant la certitude de la mort, quelle attitude faille-t-il garder ? Rester passif en bon stoïcien (comme cara) ou se révolter à la camus. Le relationnisme peut-il servir de paradigme solutionniste à toute problématique ? Voilà autant de questions (philosophiques) dont cet opuscule pourtant essentiellement littéraire se veut être l’illustration. En effet, cette jeune plume qui n’est qu’à sa première tentative(expérience) donne des raisons de croire en une relève assumée et assurée. Avec une finesse et adresse alertes et allantes, l’auteur dans cette pièce remet la contingence qu’impose la versatilité de la vie sur tapis en syntonisant allure poétique et pertinence thématique qu’une bonne maîtrise du patrimoine stylistique porte à son faite. Il n’en fallait pas moins pour conduire Lily, L’aile au jour où il finirait par cesser de battre, le jour où elle chut(choit).

    1.500CFA
  • La perte

    La perte.
    Il faut perdre les mots pour peut-être espérer gagner ou échouer dans la quête quotidienne du bonheur longtemps recherché en vain. 
    Hermann Yao KOUASSI perd les mots des mots de la langue de Molière (…) .

    En vérité la poésie d’Hermann marque toute son africanité au détour d’image, de musique mais aussi de sursignification. Dans ce recueil de poèmes, il dénonce tam-tam en main, les maux qui minent l’Afrique, le désespoir qui s’empare des cœurs, la ruine des valeurs de base comme reconnaissance.

    1.500CFA
  • Parole citée

    Et la rosée inspira dix-sept plumes. Qui eurent la fraîcheur matinale non pas dans des brumes. Mais sous des lumières rutilantes. Pour égayer les yeux et les cœurs assoiffés de lignes limantes. Ils leur demandèrent de boire le fruit de cette rosée.

    2.500CFA
  • Quelques clés d’IFA…

    Titre complet: Quelques clés d’IFA. Sagesse existentielle du Golfe de Bénin

    IFA, sans embrouille ni mystère !

    Pour édifier les esprits ouverts, voici des explications claires sur une science millénaire. Science à trois branches et socle de la civilisation yoruba, le système IFA est inscrit au patrimoine culturel immatériel de lhumanité. Sa sagesse existentielle recèle une éthique de compassion solidaire, basée sur la tempérance et lhumilité, la solidarité et léquité.

     Avec pédagogie et  poésie, LPP expose la moisson dune quête patrimoniale de
    profane curieux : 16 planches de salut extraites
    par thème (chap. 1 et 2), comme échantillon du corpus des 256 leçons allégoriques dune sagesse millénaire, codifiée par une écriture hexadécimale binaire, préfigurant linformatique (chap. 3). Enfin douvrage (chap. 4), quelques réflexions de morale universelle sont partagées. 

     Lauteur tire de son héritage culturel, jugé obscurantiste par ignorance, un outil pratique de développement humain et communautaire. Voici enfin une explication claire dune science complexe, pour édifier les esprits curieux et ouverts.

    5.500CFA
  • OUIDAH : La Mémoire Silencieuse

    L’auteure évoque les ramifications qui lient et relient Ouidah, ses habitants et ses patrimoines à d’autres communautés et peuples Outre Atlantique, notamment au Brésil, à Cuba, aux USA, à Haïti, aux Antilles et aux Caraïbes.

    Ce livre est une invitation à la découverte, à une immersion sur les lieux et les sites pour partager avec des communautés, et vivre « in situ » la richesse et la variété de leurs terroirs.

    12.500CFA
  • Ordalies

    Les mémés sexagénaires, les baronnes ménopausées (BM), servent également la joie ! Valère  Vignigbè « Mal dans l’âme »

    Sa fraîche peau de vingt-trois ans était pulpeuse comme un fruit mûr d’acajou: Ismael Ichola, « la petite calebasse d’espoir »

    C’est vrai que je suis différent mais bon ! je ne suis qu’un monsieur accoutré d’un jarabu balafré de noir: Djamile Mama Gao, « messe d’action de fuite »

    La peur le tenaillait et la sueur coula le long de ses tempes. De quoi avait-il peur ? Yves Modiano
    Biaou, « Grand frisson »

    Tiens cette noix de cola. Tu en croqueras un peu et tu deviendras bel homme: Daniel Atrévi, « le mendiant »

    Soumaila, le frère de Moktar, est resté prisonnier des islamistes pour avoir explosé le front à l’un de leurs responsables au cours de la lapidation. Hurcyle Gnonhoué, « étouffé dans le sahel »

    Tu redoubleras d’ardeur. Tu dansas, petit ver d’eau solitaire. Tu dansas pendant près d’un quart d’heure, puis soudain tu t’arrêtas. Rodrigue Atchaoué, « Cœur de rasta ».

    4.000CFA
  • Odalisques

    Quoi qu’il en soit, ces poèmes me parlent en tant que négation de l’anecdotique ambiant érigé en loi morale jusqu’au sommets les moins soupçonnables.

    Extraits de la préface de Camille Adébah Amouro

    Voici la génération Antée à laquelle mère Gaia prophétise immortalité, sur terre, et pas  seulement. Dans les airs aussi. Ce ne sont que des tigrons. Mais, nom d’une mère, dans leurs griffes, il y a une mer… extrait de la postface de Constantin Amoussou

    3.000CFA